8 mai 2013

Voyage en Corse - Part6 - Le convoyage retour du JL

Une semaine après notre départ de St Cyr pour la Corse avec les Alcyons, me revoilà dans un avion de ligne pour le convoyage retour du Juliet Lima d'Ajaccio vers Paris.

Ce matin à Orly, le temps n'est guère clément et je prie pour que les fronts pluvieux soit déjà passés lorsque je serai de retour, ce soir, dans la zone.


Au milieu de la France, vers le Nord des Alpes, le ciel se découvre et du Cavok est annoncé jusqu'en Corse. Déjà, cela me rassure, on pourra être de retour sur la métropole et faire la traversée maritime avec Julien de façon plutôt sereine.

A l'arrivée d'Ajaccio, l'A320 prend l'approche par le col pour la piste 20, via NWA, comme moi quelques jours plus tôt ;o)


Posé au sol, je fonce vers l'Aéroclub de Corse, où Julien m'attend, avec d'autres membres du club, pour boire un café en terrasse, au soleil. Quel contraste avec ce matin ! Il fait au moins 15° de plus ici !

Et nous prenons les airs, pour une journée quasi-entière de vol... Nous parviendrons à rentrer à St Cyr en trois étapes :
- vol 1 (Julien) : Ajaccio (LFKJ) à Aix les Milles (LFMA) - 2h20
- vol 2 (Franck) : Aix les Milles (LFMA) - Dijon Darois (LFGI) - 2h20
- vol 3 (Franck) : Dijon Darois (LFGI) - St Cyr l'Ecole (LFPZ) - 1h45
Inutile de dire qu'à l'arrivée, après 4h de pilotage, je serai lessivé !


La traversée vers le continent se fera dans d'excellentes conditions (bravo Julien !), tant en termes de météo que de stabilité de l'air et de maîtrise dans le pilotage.


Cette fois-ci, nous quittons définitivement les rivages Corse à bord du Juliet-Lima, pour une directe vers OMARD.


A l'arrivée sur St-Tropez, nous avons une vue magnifique sur la baie de Port Grimaud. Puis nous prenons le transit intérieur LFTZ-VC-MC au FL65.


De là nous sommes autorisé à partir tout droit sur notre terrain de destination Aix les Milles, où nous attendent les parent Julien pour aller déjeuner. C'est trop mignon ;o)

Sur notre passage, nous survolerons le terrain du Castellet jouxtant le circuit automobile.


Puis arrivons en finale à Aix, après que le seuil de piste ait été dégagé par le train de marchandise !


Nous nous arrêtons 2 heures sur Aix pour déjeuner et faire le point sur la météo et notre stratégie pour l'après-midi.
La deuxième branche ne sera ni filmée, ni photographiée. De toute façon rien de transcendant ne s'est passé, alors ... peut-être étions nous encore groggy par ce déjeuner en terrasse à Aix !

Enfin, le retour sur St Cyr sonne un peu comme le clap de fin d'une aventure ; une sorte d'épilogue quoi !
Voici alors la vidéo de cet exercice de style particulier.


En cette fin d'histoire, je voudrais remercier de tout cœur :
- l'aéroclub des Alcyons, pour l'organisation de tels voyages
- les deux instructeurs Dominique et Benjamin, pour leur gentillesse
- les deux équipages du JL et KG : Grégory Julien Patrick Antoine, pour m'avoir supporté pendant 4 jours !
- mention spéciale à Julien pour m'avoir fait confiance pour le convoyage retour
- et ma femme et mes enfants pour le sacrifice budgétaire ...

Je vous avais promis une petite surprise, alors la voici : le bêtisier du voyage ! La vidéo n'est pas à considérer tant au niveau des images que du contenu audio ...
Ce qu'il faut savoir, pour bien comprendre la vidéo, c'est que nous étions 2 équipages :
- KG : Dominique, Greg et Patrick
- JL : Benjamin, Antoine, Julien et moi
Certains ont cherché pendant 4j pourquoi le JL avait de meilleurs performances que le KG !
Ensuite, Lumel est le nom du seul mécano de GA en Corse.
Et enfin, quand on parle de Vincent, il s'agit de Vincent Bazillio, notre modèle à tous avec son blog aéro et ses récits de voyages aux USA, pour qui nous avons un profond respect.
Vous voilà parés, alors à vos marques ... prêts ... visionnez !


A bientôt sur le blog pour de nouvelles aventures ... et merci encore à tous, ce fut formidable !

2 commentaires:

  1. Bonjour Franck et MERCI, MERCI ET MERCI
    je sais le nombre d'heure que représente le montage video que tu as fait et franchement le résultat est excellent.
    Tu as tenu à raconter ce que tu as vécu et cela nous permetbà nous tous de garder un sourvenir aussi formidabléqu'inespéré vu la MTO mais franchement quelle avnture !!!!
    Si il n.y avait pas eu autant d.imprévu qu'aurai tu raconté !
    Que des images bien meilleures que celles de Thalassa certes
    Finalemnt le plus important c'était de le vivre'

    Merci
    PS j'ai tout repompé sur mon disuq edur pour mes vieux jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique pour ton support à mon travail ;o) A bientôt pour de nouvelles aventures ensemble ...

      Supprimer