4 mai 2013

Voyage en Corse - Part5 - La tuile du dernier jour !

La fin du voyage en Corse a sonné. Ce matin, les deux équipages doivent reprendre le chemin de la Métropole pour être rentrés à St Cyr ce soir.
Or, depuis le début du voyage, nous avons constaté sur le Juliet-Lima un fonctionnement vraiment bizarre de la réchauffe-carbu. En effet, verrouillée chaud, elle refroidit le moteur ! Ce qui est vraiment gênant en cas de givrage du moteur ...

Benjamin effectuera de nombreux va-et-vient et de coups de fil entre le club, les mécaniciens de Paris et le seul mécano opérant sur la Corse, le très célèbre Jean-Stéphane Lumel. La décision est prise de ne pas faire la traversée avec cette réchauffe défectueuse et d'amener l'avion à Propriano pour y faire effectuer un diagnostic plus précis par Jean-Stéphane.


Pendant ce temps-là, ça discute sévère sur la composition des équipages pour la suite de l'aventure. Ceux qui doivent impérativement être à Paris ce soir, partent dans le Kilo-Golf ; ceux qui peuvent patienter un jour de plus, en cas de réparations, partent à Propriano dans le Juliet-Lima.


Après deux heures de discussions, le Kilo-Golf nous quitte avec à son bord, Dominique, Antoine et Grégory.


Du coup, Julien, Patrick, Benjamin et moi partons pour Propriano.


La douche froide va alors s'abattre sur nous : il va nous falloir être rapatriés par la FFA et rentrer par la ligne ce soir ! Le boitier de la réchauffe doit être commandé et livré par UPS. Autant dire que pour ce weekend du 1er mai, la pièce ne sera jamais parvenue avant mercredi prochain.

Puisque nous devons attendre 18h30 pour le prochain vol avec des places libres pour Paris, nous avons tout le temps de profiter du restaurant de la plateforme et d'admirer les vagues de parachutistes s'élançant toutes les demi-heures depuis un magnifique Pilatus PC6.


Benjamin, pour tuer le temps, s'essaye à un concours assez original : celui de se faire refuser le plus de demandes possibles en une après-midi ! Voici quelques exemples :
- il serait possible de faire un baptême de saut en parachute ; j'ai ma classe 1 de pilote ? - NON !
- il serait possible de faire du jumpseat dans ton Pilatus, j'ai mon CPL ? - NON !

Il est maintenant 15h30, les montagnes se sont découvertes, et nous improvisons un petit vol sur Corte avant de laisser l'avion à l'Aéroclub de Corse à Ajaccio.
Je ferai le dernier vol de cette série. En approchant de la verticale de l'aéroport d'Ajaccio, je me décale à droite pour m'engouffrer dans la vallée derrière, vers le col de Vizzavona (point de report NV).


Puis nous descendons dans la vallée de Corte. Nous apercevons la piste de l'aérodrome ainsi que son restaurant et sa fameuse piscine.


Comme Julien hier à Figari, j'ai également le droit à l'approche aux instruments de la piste 20 d'Ajaccio.


Sans capot, je visualise un peu mieux les cours sur la mécanique du PPL théorique. C'est très intéressant !


Et voici donc la pièce qui aura cassé, une tige de métal qui pousse une feutrine permettant à l'air de passer ou non ! Je deviens un pro de la réchauffe carbu !


L'après-midi se termine et en montant dans l'A320 d'Air France, Benjamin continue son concours :
- il serait possible de faire du jumpseat dans le cockpit, j'ai mon CPL ?
- NON, mais une prochaine fois, ce sera OK !


Arrivés à Paris, nous devons encore attendre 30 minutes au parking que la maintenance arrive... Pourquoi ? Et bien ... la passerelle est tombée en panne pendant l'approche de l'appareil !!!
Il y a des jours, je vous dis ... !

Dans le prochain post, l'ultime de ce voyage, Julien et moi reviendrons à Ajaccio pour le convoyage retour du Juliet-Lima, durant lequel je passerai ma 100ème heure de vol. Restez connectés, une surprise vous y attend ...

3 commentaires:

  1. Merci Franck pour ce très joli récit de ton voyage en Corse.
    Vous êtes vraiment une belle bande de loosers sur la fin...lol

    PEP

    RépondreSupprimer
  2. Salut Franck,

    merci pour ces super images, c'est beau et bien filmé. Mention spéciale je trouve pour le retour FFA en toute sécurité. "Posé pas cassé" et rentré à la maison, c'est une belle nav réussie..
    A+

    Guillaume Vinkler (lfbs)

    RépondreSupprimer
  3. Merci à vous mes camarades célestes ...

    RépondreSupprimer