20 févr. 2013

Panique en tour de piste !

Pour terminer mon VEA 2013, il me fallait aujourd'hui valider mon circuit de tour de piste à Toussus.
Ce ne fut pas chose facile puisque mon instructeur avait choisi de me faire une petite surprise ...

Certes, nous ferons des tours de piste, mais à chacun d'entre eux, un élément physique ou un instrument tombera en panne, et ce jusqu'au parking !



Ainsi, voici le déroulement de la séance :

- tdp 1 : panne de volets ! On majore la vitesse d'approche de 10km et on vérifie que l'on peut toujours atterrir avec une distance d'atterrissage nécessaire augmentée de 50%.

- tdp 2 : panne de volets + panne de badin ! En plus des actions du tdp précédent, il faut bien contrôler sa puissance moteur :  2000 rpm en attente et on ajuste en descente en faisant attention à l'alarme de décrochage. Pour connaître le moment de la rotation, il suffit d'être souple sur le manche et d'essayer de voir quand cela porte ! Facile ...

- tdp 3 :  panne de volets + panne de badin + panne de manche ! Alors là, c'est un peu la panique à bord ! Sur ce coup là, outre les actions précédentes, il faut piloter l'appareil avec le palonnier pour la direction et le compensateur pour l'altitude. Un vrai régal ...

Ce qui est fou, c'est que ça le fait ! J'ai même pris mon pied durant ce challenge, et ai ramené le DR400 sur la piste sans aucun contrôle de mon instructeur. Sauf au touché des roues pour m'assister dans l'arrondi.

Non mais c'est vraiment énorme, comme à chaque vol, on se dit que l'on a progressé dans son pilotage, sa technique. Et ce n'est pas fini, je l'sais, tout le monde me l'dit !


13 févr. 2013

Vol de nuit en mode sac de sable. Merci Gaël !


Ça y est ! J'ai enfin commencé le vol de nuit.
Bon, tout en douceur d'accord, puisque je n'ai pas piloté !
Mais je me suis fait emmener par mon pote Gaël qui lui, devait faire des tours de pistes de nuit.
Merci à toi, petit hibou ;o)


Plus tôt dans l'après-midi, j'arrive pour faire des tours de piste sur Toussus en vue d'être lâché sur ce terrain.


Mais le créneau risque de sauter car un avion doit être remorqué sur St Cyr tant que le terrain est ouvert. Après avoir effectué la prévol, je me rends compte que la nuit arrive à grand pas et que mon vol paraît plus que compromis.

A côté de Victor-Papa, se trouve un appareil atypique de France Aviation, c'est un Cessna C172 qui fonctionne au diesel. D'ailleurs, c'est comme le Port-Salut, c'est écrit dessus, en large et en rouge.


Alors que je range l'avion dans le hangar à moitié congelé par ces températures hivernales, je vois, dans le bureau, au chaud, Gaël qui prépare son vol de nuit.


Et c'est la que débute cette aventure nocturne.
Gaël part faire sa prévol et le plein de l'avion Kilo-Golf, un DR48.


La nuit est tombée, on va pouvoir s'installer. Pendant la checklist de mise en route, de la buée s'épaissit sur les vitres et on y voit plus rien du tout ! Noir et brouillard complet !
L'instructeur règle alors la luminosité du panneau ainsi que la petite loupiote au dessus du haut parleur de secours.
Y sont beaux, tiens, les deux devant avec leur bandeau à lampe frontale rouge ... On est dans l'ambiance vol de nuit.


Je me rends déjà compte des difficultés du vol de nuit lorsqu'au roulage on a du mal à voir les lignes jaunes des taxiways.


De même, ce n'est pas toujours évident de voir les autres appareils qui nous précèdent en tour de piste.


Mais, la féerie est bien là ... c'est magique le vol de nuit ; j'adore !




Gaël fera correctement ses 5 tours de piste pour 48 minutes de vol.
L'éclairage de la piste et le Papi seront des aides précieuses. Alors que ces lumières sont très faiblardes en journée, là, je trouve qu'elles nous sautent aux yeux !




Nous rentrons ensuite au hangar, pour le débrief, éclairés par le phare de roulage.


Quelle jolie expérience, c'était très enrichissant ! Merci mon ami, à charge de revanche ;o)

7 févr. 2013

C'est reparti avec le VEA 2013

Rien ne va plus depuis l'hiver 2012 : le terrain de St-Cyr est fermé, la météo fait des siennes ; du coup, il est extrêmement difficile de trouver un créneau pour voler.
Je me rappelle une phrase de Catherine Laborde présentant la météo il y a quelques jours :
"Demain, nous aurons un temps pourri et le lendemain ... ce sera pire !!!"

Pour le coup, 5 de nos appareils ont été déplacés dans le hangar de "feu" France Aviation à Toussus (LFPN), et l'on va pouvoir reprendre tranquillement la saison aéronautique. Et elle promet d'être riche !

En effet, voici mes objectifs de l'année :
- me faire re-lâcher sur les Robin DR42/46/48
- me faire lâcher sur le terrain de Toussus
- faire assez d'heures pour proroger ma licence SEP avant fin novembre
- participer au voyage club, à savoir : la Corse, les Pyrénées, Jersey, le Mont Blanc et la Provence.
- obtenir ma qualif anglais FCL 1.028 VFR
- obtenir ma qualif vol de nuit VFR/N

Aujourd'hui, place à mon VEA 2013 (Vol d'Entrainement Annuel). Il s'agit de faire un vol d'au moins une heure avec un instructeur afin de valider notre aptitude à gérer tous types de situations. En clair, c'est comme refaire un pré-test PPL !

Le vol se déroulera correctement, le bien-aimé chef-pilote du club sera mon instructeur.
Au total, 1h16 de vol pendant lequel nous passerons en revue les pannes, exercices de mania et la gestion de la navigation.

A l'issue, j'ai ainsi pu valider les points suivants :
- re-lâché sur Robin DR42/46/48
- validation du VEA 2013
- validation de l'heure de vol avec instructeur pour la prorogation SEP

J'ai filmé le vol, comme j'ai pu, en mode "Fix-it and Forget-it". Pendant la mise en route, la caméra tombe sur le siège arrière : ça commençait bien ! Je la refixe vite-faite et poursuis mon vol... Pour me rendre compte  plus tard que le son n'avait pas été correctement capturé !
Peut-être à cause de ce câble la ...


Bref, merci de votre indulgence quant à la qualité de la vidéo suivante ... je ferai mieux la prochaine fois. Promis !