29 déc. 2013

Dernier vol de 2013 : Orléans avec Candice

Ce vol sera le vol bonus de l'année.
Je ne pensais vraiment pas voler à nouveau avant 2014.
Le terrain de St Cyr (LFPZ) étant ouvert sporadiquement à cause des niveaux de pluie, la période des mécas hivernales des avions et mes petites dispos de cette fin d'année ne me laissaient que peu d'espoir de remplir un peu plus mon carnet de vol.

Pourtant, c'est une invitation à ma sœur qui me redonna l'envie de préparer un petit vol sympathique pas trop loin de Paris. Un DR400-160cv fera parfaitement l'affaire. Go Golf-Mike !


Je prévois alors une navigation vers Orléans Saint Denis (LFOZ), en passant par le péage de Saint-Arnoult, à l'aller ... et un petit détour par le château de Chambord au retour.

Après le passage aux pompes, nous partons par la sortie Ouest de St-Cyr, direction le Sud.
Il fait très beau, le soleil n'est pas très haut toutefois, les lunettes de soleil sont de rigueur !


En descendant vers Orléans, une masse nuageuse qui se soude de plus en plus évolue à 2.500ft ; mon niveau de vol prévu initialement. Je monte alors de 1.000ft pour voir et tout est dégagé au-dessus. Par contre, au-dessus de la ville d'Orléans et à l'Ouest de celle-ci, la couche paraît bien impénétrable pour moi, petit PPL ;o)


Le retour par Chambord me parait bien compromis. Je reste alors au niveau du terrain d'Orléans St-Denis pour m'y poser, si possible. Quoiqu'il arrive je peux remettre les gaz au Nord pour rentrer.
Aux abords du terrain, les trouées sont assez nombreuses et j'en choisis une pour faire une approche.


La 23 est en service et la visibilité est bonne, parfait ! Il y a peu de monde en évolution et nous sommes en Auto-Info.

Nous ne nous attardons pas sur le terrain tant qu'il y a de l'espace pour un VFR pour rentrer et nous prenons le chemin du retour. Le soleil est dans le dos, c'est plus confortable.


A l'arrivée sur Saint-Cyr, nous sommes 3 à rentrer en même temps. Mais c'est moi le premier, comme ordonné par la Tour.
Pendant que ma sœur shoote le château de Versailles, je me concentre sur mon approche.


Derrière moi, c'est le festival des remises de gaz car aujourd'hui, une seule piste est ouverte et les taxiway en herbe sont fermés, du coup, après atterrissage, c'est 180 et remontée de piste intégrale !

Merci à ma sœur, parfaitement à l'aise dans mon cockpit, pour avoir partagé ce bon moment... à une prochaine.
Je vous laisse avec la vidéo de la branche aller.


J'en profite pour vous transmettre mes meilleurs vœux pour la nouvelle année et vous souhaiter de bons vols.
En tout état de cause, restez prudent !

17 oct. 2013

Cyrille, bienvenue aux Alcyons !

L'aéroclub des Alcyons accueille un nouveau membre cet après-midi : mon pote Cyrille !



Il vient s'inscrire en vue d'obtenir son PPL. Je le jalouse un peu, de repartir de zéro, sachant tout ce qu'il va découvrir durant cette fabuleuse aventure que représente cette formation.

Je te souhaite tout le meilleur pour ton PPL ! Profites-en bien !

En guise de découverte de l'aviation générale, il montera comme sac de sable durant ma petite séance de tours de piste. Rien de sexy, mais ça donne quand même un bon aperçu des différentes phases de vol auxquelles il sera bientôt confronté.

Pour ma part, la qualif vol de nuit a été annulée à cause des conditions météo. J'espère pouvoir la passer très prochainement. Je me tâte pour passer l'IR ... américain ou européen ? A suivre.

En attendant, je vous laisse avec la vidéo du vol d'aujourd'hui.



A bientôt et ... volez prudemment !

1 août 2013

Mais c'est la canicule à Etretat ...

Mes vacances d'Août commencent aujourd'hui. Avec la canicule !
L'occasion d'emmener la petite famille en bord de mer, destination Le Havre.

A cause de la température, je ne fais pas le plein, de façon à ne pas trop chatouiller les limites de distance de décollage. Surtout que c'est la 11 en service cet après-midi à St-Cyr l'Ecole.

Les loulous s'installent à l'arrière le temps que je finisse ma prévol. On visualise d'ailleurs bien l'été sur leurs visages.


Pour l'aller, je fais relativement simple et rapide. Sortie Nord, direction Evreux. Puis au sud de Mantes, je pars vers Etrepagny, le VOR de Rouen et direct vers celui de Dieppe. Pendant ce temps là, tout le monde dort dans le petit DR400.

Je réveille la compagnie lors de notre arrivée sur la mer, à Dieppe. Il fait extrêmement chaud ! Alors que les aérateurs sont ouverts à fond, le thermomètre indique 36°C en cabine ! 


Le transit côtier nous ravi par la beauté de ses rivages, surtout lorsque nous arrivons aux falaises d'Etretat.


Il est un phénomène visuel magnifique auquel nous assistons ce jour là car le vent souffle assez fort et en rafale en léchant la surface de la mer. Cela produit de grandes voiles blanches mobiles et éphémères.


L'approche au Havre se fera par NH (Etretat) avec une clairance directe pour la finale 22. Je suis assez content de mon approche en crabe due au vent de travers assez fort.


Une fois posé, je fonce vers les pompes pour remplir les réservoirs avant et compléter le central.
Au sol, il fait encore plus chaud (plus de 40°C), mes passagers fuient l'avion pour aller se réfugier dans le terminal de l'aviation générale.

Comme ils ont bien fait ! Un Cessna Grand Caravan fera une mise en route juste devant moi ! Je vous laisse imaginer l'odeur du kérosène en plein cagnard !!!


Alors que j'avais prévu de survoler les plages du débarquement pour rentrer par Caen, la chaleur a eu raison de mes passagers qui souhaitent rentrer au plus direct. Ce sera donc verticale Deauville, Dreux et St Cyr.

En montée initiale 22, nous avons une vue imprenable sur la zone industrielle du Havre, avec le Pont de Normandie en toile de fond.



Le retour se fera sans encombre vers St Cyr et je dois bien admettre que je suis content d'être au sol. Moi aussi la chaleur m'a bien crevé, je n'ai jamais eu aussi chaud en vol !

Plus tard, en visionnant les photos que nous avons faites du vol, chez moi, je suis étonné de celle-ci, prise lors de la montée initiale 22 au Havre, on se croirait dans les Antilles avec une barrière de corail au loin.


A la rentrée, en Septembre, je devrais approfondir le vol de nuit, pour probablement essayer d'obtenir la qualif... Stay tuned!

30 juin 2013

Lolo et Pierrot sont dans un avion !

Il est des vols qui s'organisent à la dernière minute. Et celui-là en est un particulièrement représentatif.
Il fait finalement super beau aujourd'hui et je réserve une machine pour aller voler. Mes enfants et ma femme ayant déjà prévu quelque chose, j'appelle mon pote Lolo à tout hasard.
Dispo ! ... et son fils Pierrot aussi.


J'ai pile 1 heure pour préparer mon dossier de vol. Et pour ne pas trop traîner, je retrouve, dans mes archives, tout ce qui concerne mon petit vol de découverte fétiche lorsque j'emmène des personnes qui n'ont jamais - ou très peu - volé sur nos petits zincs.
A savoir la boucle magique : St Cyr - Dreux - Senonches - Chartres (posé) - St Arnoult - Rambouillet et St Cyr. Le tout pour environ 1h30 de vol.

Ce parcours sera particulièrement adapté à la situation puisque nous pourrons voir les villes de Villemeux et Rambouillet que Lolo connait bien.


A Chartres, il y a du monde ... le parking est plein, tout comme les cieux aux abords de l'aérodrome puisque des planeurs et des avions de voltige sont en cours d'évolution. C'est bon pour le spectacle de mes passagers ;o)


Après avoir réalisé ma photo traditionnelle du "Heureux nous ?", nous repartons par le sud de Chartres vers le péage de St Arnoult.


L'intégration à St Cyr sera une petit peu particulière puisque c'est la 1ère fois que je devrai doubler un J3 en tour de piste par l'extérieur. C'est que ça ne vole vraiment pas vite ces petits oiseaux là !!!
Une fois posé, c'est le nettoyage de l'avion qui nous occupe tous les 3, puis rangement de Xray Golf dans le hangar.

Quant à ceux qui doutent qu'un Cargou soit venu avec moi aujourd'hui, voyez ci dessous la preuve irréfutable de leur présence ;o)


Voici la vidéo du vol d'aujourd'hui. J'ai pas mal travaillé l'aspect visuel de celle-ci. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !


A bientôt et ... volez prudemment !

21 juin 2013

Salon du Bourget 2013 - et encore de la flotte !

Je reste un peu sur ma faim avec cette édition du Salon du Bourget cette année. il faut dire que la météo était peu propice à laisser de l'espace vertical aux démonstrateurs aériens.

La patrouille de France a dû exécuté un programme "mauvais temps". Bon ...


Peut-être que le Môssieur Scoumoune de la météo y était pour quelque chose. La prochaine fois je regarderai quand il sera présent au salon, comme ça, moi, je resterai dans le mien !


Pour la partie des gros porteurs civils, comme le disait Bernard Chabert au micro du show aérien, lors du passage de l'A350, vous pourrez dire : "J'y étais !". 
Magnifique appareil qui est venu nous faire un petit coucou en passage bas, pour le 3ème vol de son existence. Quand je pense que j'ai plus d'heures de vol que lui ;o)


Ensuite, c'est le magnifique A380 qui nous fait une démonstration hallucinante. Chapeau bas au pilote !
Sa majesté des airs nous a régalé.


Enfin, il y a son pendant américain, le 787 Dreamliner. J'avais entendu dire qu'il n'y aurait pas d'amerloque au Bourget. C'est donc faux !


Au sol, le Falcon 900LX arbore fièrement ses somptueux Winglet.


Le Rafale Marine est difficile d'accès sur le statique, mais une fois devant, il appelle le respect.


En vol, il fait un ramdam de tous les diables. Le pilote est un fou furieux bourré de talent.
Rotation, montée initiale 90 degrés, puis on se met sur le dos avec altération de cap à droite 45 degrés !
"Checklist après décollage terminée !"
Mais bien sûr ...


Voici maintenant l'incroyable Antonov 70 que l'on dit bien moins cher que l'A400M et pourtant avec des caractéristiques plus avantageuses comme la distance de décollage, la charge utile et l'autonomie. Victime de son histoire chaotique, vient-il tenter de séduire les européens ici, pour une deuxième vie ?
Vous noterez ses hélices contra-rotatives à 6 et 8 pales !


Cocorico avec l'A400M. Une fois devant, je m'imagine faire la prévol d'un tel appareil.
"Et comment on les enlève les protections de pales ?"


Voici un de mes coups de cœur du salon, le chasseur russe Sukhoi SU-32. Long de 24 mètres avec une envergure de 15 mètres ! Jamais vu un chasseur aussi grand !
Je suis déçu qu'il n'ait pas volé ce jour là, parait-il que ça valait le coup. Et qu'il fait 3 fois plus de bruit que le Rafale ! Je n'imagine même pas !


Pas aussi chouette que le SeaFury, voici un P51 qui n'attend plus que moi pour sa prévol. Hum ... désolé, il me prend de rêver un peu là ...


Petit passage sur le stand de Big Frog pour un message d'encouragement en espérant qu'ils fassent partie de la course de Reno cette année.


Pour les nouveautés, on pouvait remarquer la place grandissante des drones dans ce salon. Moi ça me saoule ces avions sans pilote là !
Voici, sous bulle, le drone de combat Neuron de Dassault.



De même, un peu d'écologie avec le projet EGTS de Safran et Honeywell qui motorisent leur avion à l'électrique pour le roulage : du coup 5% de carburant d'économisé. Multiplions par le nombre de vol par jour et constatons que ce projet à de beaux jours devant lui.


Un proto de Renault Sport F1 immanquable : la Twizy ! Juste une question : ça vole ?


La théorie de l'évolution de Darwin était inachevée, alors Airbus l'a complétée sur son Airbus ZERO-G.


Pour ceux qui me connaissent un peu, vous savez que le bimoteur Lockheed P38 Lightning de St-Ex est mon chouchou du pépère.


Voici maintenant un clin d'oeil à mes amis de la division Polynésienne IVAO avec cet ATR 72-600 de retour du futur ! Et pour l'immat, on ne bégaie pas, c'est bien Whiskey-Whiskey Echo-Echo.


Je termine mon petit tour d'horizon avec l'aviation générale qu'il me fait plaisir de toujours voir représentée dans un salon comme celui-ci.
Voici le cockpit G1000 d'un Cirrus de 5ème génération appartenant à Air et Compagnie. Merci d'ailleurs à eux de m'avoir offert un siège, cet après midi, pour reposer mes guibolles sur leur stand.


Sans oublier les démonstrations d'interception d'un Robin DR400 par l'Armée de l'Air.



Ce fut donc un salon en demi-teinte, avec du bon et du moins bon.
Je trouve que le parc ferme bien tôt, à 18h, et que c'est toujours un bordel sans nom pour y accéder. Bref, faut être motivé quoi !

Et cette foutue météo 2013, grrrrrrrr ...

16 juin 2013

Bon anniversaire Michelle !

C'est aujourd'hui l'anniversaire de ma pote Michelle.
Mon cadeau est de lui faire survoler "presque" tous les châteaux de la Loire.

Voici donc le menu du jour : Vol du 16 juin - Les châteaux de la Loire.

La météo est bonne, nous allons nous régaler. J'adore cette possibilité de pouvoir préparer un vol, reserver un avion et partir emmener des proches pour leur faire plaisir.
C'est quand même la classe le PPL !

Pour le vol aller, je prévois de sortir par le secteur Ouest de St Cyr, direction Epernon, puis l'Ouest de Chartres, ensuite Tours et posé à Amboise. Vol d'une heure et demi.


Je vous fournis ici le log de nav. Celui-ci est simplement informatif, ne pas l'utiliser pour un vol réel.
Log de Nav - St Cyr - Amboise

Dès le départ, l'ambiance est excellente, les appréhensions de mes passagers se dissipent très vite. On fait ma traditionnelle photo "Nous heureux ?".


Aux pompes, un Belge un peu perdu bloque quelque temps les pompes. Il n'a pas de carte BP, seulement une carte bleue. Pourtant sur la VAC, on peut lire :
"Pilote non muni de ce badge BP : contacter les ALCYONS pour ravitaillement les MAR, JEU, VEN et SAM : 0800-1100, 1200-1500. Paiement par chèque ou espèces"
Le temps qu'il trouve une solution adéquate, je fais le plein puis roule pour les essais moteur.


Dès la sortie Ouest de St Cyr, le nombre de chateaux que l'on peut apercevoir est impressionnant, mes acolytes sont aux anges. Et le passage au-dessus de la Loire est très apprécié. D'autant que nous venons de faire une demi heure de vol au-dessus de la campagne entre Chartres et Tours un peu ennuyeux !


Nous nous posons à Amboise, un magnifique petit terrain à l'Est de Tours, pour boire un petit coup tant il fait chaud aujourd'hui. On en profite pour changer les positions dans l'avion. Sauf moi ;o)


Le vol retour durera également une heure et demi.


Voici le log de nav pour le retour. Celui-ci est également informatif, ne pas l'utiliser pour un vol réel.
Log de Nav - Amboise - St Cyr.

Le retour est également magique, d'ailleurs dès le décollage d'Amboise, on passe travers du château de Chenonceau. De nombreux autres joncheront le parcours.


Après Chambord, nous remontons sur Orléans, puis le péage de St Arnoult. Je demande une verticale du terrain de Bricy pour rompre la monotonie de cette partie du trajet.


A l'arrivée sur St Cyr, il y a un monde fou en vol ! J'ai un mal fou à placer mon message d'arrivée ! Je me dis que si verticale du magasin But je ne suis pas clairé pour l'intégration, c'est demi tour vers Thoiry pour attendre...

Finalement, au dernier moment, je suis autorisé pour la vent arrière 29. Posé en mode kiss landing, je suis ravi de mon petit périple. Comme disait Hannibal : "J'aime quand un plan se déroule sans accroc !".

Après une séance de nettoyage de la machine, nous posons pour la postérité ;o)


Rangement du F-GGXG dans le hangar du bas et paperasserie effectuée. Fin de la journée.


Félicitations à mes passagers aujourd'hui, qui ont remarquablement repéré tous les chateaux que j'avais prévu de survoler. Et ce n'est pas si évident que ça quand on passe à 200 km/h, je vous assure.

Mention spéciale à mon poteau pour ses vidéos que la décence m'empêche de publier sur ce Blog tant je tâche à le protéger de l'internement immédiat et irrévocable en hospice. En tout cas, elles m'ont bien fait rigoler.

Hey, Nico et Michelle, je vous aime mes chouchous !