5 oct. 2011

Vol 49 - Voyage aéroclub vers Semur en Auxois (Bonus on-top) !!!

HdV : total 48h55 - cdb 09h01 - ep 39h54 - Cout : 7023€

Irons-nous ? Irons-nous pas ?
Après ce bizarre interlude d'été de plusieurs jours sur toute la France, notre voyage en Bourgogne paraissait de plus en plus compromis au fil des jours tant la météo devenait capricieuse.

Rendez-vous pris à la fraîche, 7 du mat. au terrain de St-Cyr.
Un coup d'oeil sur la météo, seule l'EUROC est publiée à cette heure.
Ca devrait aller, quelques zones d'OVC sont annoncées à 3800ft ainsi que des brumes matinales, pas de quoi engendrer un NOgo !
On prend les informations aéronautiques du jour, Notam, AZBA et compagnie... C'est décidé : on part.
Il faut faire vite les pleins avant la livraison de 08h30.

Au niveau de l'organisation, nous serons 3 par avion :
- Golf-Mike : François, Romain et Christophe en instructeur
- Kilo-Golf : mon frère, moi et Patrick en instructeur

On fera 4 branches d'environ 1h sur tout le parcours en changeant de pilote à chaque stop.
- branche 1 : St-Cyr (LFPZ) - Moret (LFPU)
- branche 2 : Moret (LFPU) - Semur en Auxois (LFGQ)
- branche 3 : Semur en Auxois (LFGQ) - Orléans St Denis (LFOZ)
- branche 4 : Orléans St Denis (LFOZ) - St-Cyr (LFPZ)

Visualisation sur Google Earth des 4 branches de notre voyage à Semur.
On se répartit les branches, je piloterai les branches paires !
Cool, je ferai l'intégration sur Semur, là où des potes habitent et qui me demandent quand diable je viens les voir !!! (Extrait : "Alors t'en est où de ton truc d'avion là ?")

Le Kilo-Golf sera notre avion du jour, un DR400 de 180 chevaux. Un avion que j'aurai le plaisir de pouvoir prendre une fois breveté. Des procédures nouvelles donc : changement de réservoirs, vitesses différentes, réactivité époustouflante.

Kilo-Golf, un DR400-180 de l'aéroclub des Alcyons à St-Cyr.
Prévol effectuée, on roule pour les essais moteurs avant de partir pour Moret.

A la zone d'essais moteur à St-Cyr, aux côtés de Golf-Mike

Pendant ce temps, je suis confortablement assis derrière. Je joue avec l'iPad, je prends des photos, je suis la navigation sur la carte.
Je me prends au jeu de comparer mon pilotage avec celui de mon frère...


Ce voyage est aussi l'occasion pour moi de tester l'application
Air Nav Pro sur l'iPad
Et puis vient ........... la rotation !
Le DR48 pousse sacrément bien par rapport à nos avions-école : 30% de puissance en plus, ça le fait quand même !

L'A12 est déjà bien chargée le matin
On quitte St-Cyr par l'Ouest et on descend au Sud par les étangs de Hollande.

Passage des étangs de Hollande après la sortie Ouest de St-Cyr
Passant Rambouillet, sous un éclairage divin ;o)
On survole le péage de Saint Arnoult par la gauche, pour la photo ! On maintient le cap au Sud.
Le péage de St-Arnoult
A Etampes, nos camarades de jeux, dans le Golf-Mike, font un touché. Nous, on trace direct.

Verticale d'Etampes
Arrivé sur Moret, mon frère, bien plongé dans sa nav, passe verticale terrain sans le voir.
Ah ! Que je suis heureux !!! Je ne suis donc pas le seul qui suis fâché avec les terrains inconnus en herbe.
Pourtant, ... pourtant ! Moi qui avait la carte sous les yeux, tranquillement assis derrière, avec la moving map de l'iPad, je l'ai repéré de suite le terrain !
Ça montre bien que lorsqu'on pilote, on a le ciboulot vraiment au ralenti par rapport à l'habitude !

Verticale de Moret, notre premier arrêt
Le premier arrêt est l'occasion de changer de pilote et de faire le point sur la première branche. Globalement tout va bien.

Ca discute déjà dur à la fin de la première branche !
A mon tour, je fais une petite prévol de routine. Et c'est parti, direction Semur en Auxois.
Le temps est toujours pareil qu'au petit matin, pas de changement.
La navigation se passe bien. J'arrive enfin à être DEVANT l'avion pendant le vol.
Je profite pleinement de la vue sur Auxerre que l'on passe par le Sud.
Mes repères au sol arrivent à l'heure prévue, tout va bien.

Seul petit bémol, la tenue d'altitude ! Quand je vérifie ma route, j'ai toujours un peu tendance à appuyer sur le manche, du coup : je descends.
Alors je trime, mais là : ça remonte ! Alors je repousse sur le manche ! Du coup je fais un peu de yo-yo avec l'altitude.
3300ft ... 3450ft ... 3150ft ... 3250ft ...

On arrive à Semur, je repère pas trop mal le terrain. Verticale 3000ft par le Nord-Ouest.
Et là ... je ne sais pas pourquoi ... au lieu de m'intégrer pour le début vent-arrière 22, je décide de descendre à 2000ft pour m'intégrer mi-vent-arrière !
Le seul problème, c'est que quand j'ai atteint mon altitude, je vire à gauche mais ... je ne vois plus le terrain !
J'y crois pas ... me suis paumé dans l'intégration !!! Rrrrrr ...

On revient tranquillement au terrain pour une intégration plus ... académique et tout se passe bien. On est arrivé à destination.

La preuve en image : j'y étais !
Très chouette cette ville, non ?
Semur en Auxois est une ville très orientée Aéro, la preuve en images ;o)

On a retrouvé la famille Robin !
Pour les encadrements, c'est plus loin ... ;o)
Le Carpe Diem nous accueille pour le déjeuner.

A gauche : Christophe, Patrick et moi.
A droite, François, Grégory et Romain.
On ne tarde pas trop sur place à cause de la nuit aéro. Mieux vaut avoir un peu de marge.
Durant le repas, des percés de ciel bleu inondent la région.
Nous en profitons pour partir direction Orléans pour notre 3e branche du voyage.
Dans le Golf-Mike, Romain, notre contrôleur de St-Cyr, E-P pour l'occasion s'annoncera au départ de la 29 gauche ;o) -- déformation professionnelle !

On laisse Semur derrière nous, direction Orléans
C'est une branche intéressante que celle pilotée par mon frère car on traverse vers l'Ouest en pleine campagne. Et là, plus trop de repères au sol, pas de VOR pour confirmer sa position, rien ! Des champs, des champs, et des petits villages pas mentionnés sur la 1/500.000e !

Les voyages écoles, ça change de l'Ile de France !
Globalement, il s'en sortira très bien : chapeau !
Le VFR reprend tout son sens lorsqu'on se rapproche de la Loire avec les terrains, les centrales et les cours d'eau.

Vue au loin sur les centrales atomiques du bord de Loire.
L'intégration à Orléans se fera avec l'aide de l'Agent AFIS qui débitera les paramètres à cent à l'heure.
Pas pris de crayon pendant l'annonce ? Dommage mon frère ...

Passage au-dessus du terrain d'Orléans St-Denis pour s'intégrer.
Atterrissage nickel, on se gare près d'un aéronef annoncé comme étant un Cessna Caravan.
Me parait petit quand même. Après vérif, ce sera finalement un GA8.

Aux cales à côtés d'un Grippsland GA8-TC-320 Airvan.
Puis on a l'occasion de monter à la Tour. Première fois pour moi que j'y monte.
C'est ... technique !

Vue depuis la Tour d'Orléans
En direct live : les paramètres donnés par l'Agent AFIS
J'ai enfin vu ce qu'était un FlightStrip !

Je reprends le manche pour la dernière branche, retour à St-Cyr.
On décolle d'Orléans et je me fais un peu surprendre par la vitesse à laquelle il faut contacter l'Approche de Bricy pour pouvoir transiter vers ONE, mon premier point tournant.

Sorti de la zone d'Orléans, en direction du péage de St-Arnoult, j'ai la joie d'expérimenter un panne moteur intentionnelle suite à vidage du réservoir principal. L'hélice tourne par la seule force du vent.
Pompe, changement de réservoir ... 1 - 2 - 3 - 4 ...
Et le moteur redémarre aussi sec ! Excellent !

La météo n'aura guère évolué de la journée. Les nuages couvrent une grande partie du ciel. Quelques trous subsistent ça et là ... Ce qui nous permettra d'avoir un instant magique qui me restera gravé en mémoire pendant un sacré bout de temps : le on-top.
Cela consiste à voler au-dessus de la couche de nuage en passant en montée et en descente par des trous entre les nuages.

Une fois en haut, c'est tout simplement sublime !


Puis on doit malheureusement redescendre pour reprendre la navigation initiale et rentrer à Saint-Cyr.
Posé vers 18H, soit un peu plus de 9 heures de voyage.

J'ai encore appris un millier de choses et je suis bien crevé !
Merci à Patrick notre instructeur du jour de nous avoir accompagné et à mon aéroclub Les Alcyons pour l'organisation d'un tel voyage.
J'ai adoré ! Comme c'est agréable aussi de changer de coin...


Je vous laisse avec le résumé du vol en vidéo ...

9 commentaires:

  1. Commentaires et photos excellents :)
    J'ai encore plein de souvenirs en tête, c'était vraiment une superbe journée.

    Romain

    RépondreSupprimer
  2. Excellent tout cela !!!
    beau récit, pleins de photos.

    pour l'ipad , c'est AirNav pro ???
    tu as quoi comme ipad ?? 3G ou le "basique" ???

    RépondreSupprimer
  3. Salut,
    MerCi pour toutes ces vidéos partagées, elles sont superbe!
    Je suis aussi en formation Brevet de base a pontoise, je totalise 1h solo et je comprend que c'est vraiment génial.
    Bon vol
    Matthieu D.

    PS:@petit cabri: tu dois avoir un 3G pour que sa fonctionne!

    RépondreSupprimer
  4. Merci à tous pour vos commentaires.

    @Petit Cabri, je jouais avec l'Ipad2 de mon frère qui est 3G et Wifi. L'application "bluffante" est bien Air Nav Pro.

    RépondreSupprimer
  5. j'en prends bonne note. J'hésite à l'acheter car je n'ai qu'un ipad wifi. (pas de 3G) il y a aussi une appli sympa IVFR. je ne sais pas la différence avec airnavpro ?

    RépondreSupprimer
  6. @petit cabri

    Le prix surtout, sinon c'est presque la même chose

    Matthieu D.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas IVFR. Par contre, si j'ai bien tout compris, c'est l'option 3G sur Ipad qui permet d'avoir la localisation GPS, même sans carte Sim.

    RépondreSupprimer
  8. Salut Franck

    comme d'habitude supernav, c'est un truc que nous ne pouvons pas faire avec nos hr200 au SGAC.
    Par contre, j'ai besoin d'un conseil, je suis en pleine révision ppl théorique et je galère un peu. au vu de tes brillants résultats comment tu as préparé tout cela et à quel rythme.
    merci
    laurent

    RépondreSupprimer
  9. Salut Laurent,
    Pour les révisions PPL, j'ai bien lu le Zillio et le Cepadues. Puis, à 3 mois de l'examen, j'ai pris un abonnement à Gligli que j'ai bachoté tous les soirs environ 1H.
    A ce rythme, ca passe tranquille ;o)
    Courage

    RépondreSupprimer