9 mai 2011

Vol 28 - 1ère Nav au Cap-Montre - St-Cyr - Chartres - Dreux - St Cyr.

HdV : total 22h36 - cdb 00h52 - ep 21h44 - Cout : 3649 €

J'ai assez mal dormi cette nuit. Je n'arrêtais pas de me repasser ma navigation préparée l'après-midi.
Ne pas oublier mes points tournants, penser à mes tops, les entrées des circuits, les hauteurs de tours de piste, la radio en auto/info... Tant de choses sympathiques qui me trottait dans la tête.

Je devais préparer une nav pour Chartres, en mode Cap-Montre, c'est à dire à l'ancienne ! ;o)
Avant le départ, j'explique alors à mon instructeur mes choix de circuit :
- branche aller : St Cyr (LFPZ) - Chartres (LFOR)
- branche retour : Chartres (LFOR) - Dreux (LFON) - St Cyr (LFPZ)


Je lui montre ensuite mon log de nav associé.
Et là, pendant que je lui détaille chaque ligne, je vois bien qu'il avait un sourire en coin...
- "Pourquoi tu rigoles, c'est n'importe quoi ce que j'ai fait ?"
- "Héhé, tu comprendras en vol !"


Et je verrai donc qu'en vol, un tel log est inexploitable car il y a trop d'infos ! Là on peut vraiment dire, "Trop d'info, tue l'info" ! Faire simple, encore plus simple.
Ensuite, balayage de la Météo et des Notams. Et c'est parti pour la pré-vol.
Et là ... surprise, on va se prendre pas loin de 45min de retard pour une vis du carénage de la roue arrière gauche qui manquait à l'appel. Le temps que le mécano en trouve une nouvelle. Merci à lui !


Une fois à bord, je me trouve bien embarrassé avec mes cartes aéro, ma planchette, le classeur de VAC, mon stylo, mon chrono, la checklist, mon casque, etc. Déjà que sans rien de tout ça, j'avais déjà du mal à manipuler le levier à volets, mais alors là : ça va être du sport... Surtout qu'étant gaucher, la planchette s'ouvre dans le mauvais sens du coup pour moi ! :o(

Je suis assez content du début de ma navigation, me suis pas perdu, ma route au cap était OK, mes points tournants arrivaient comme prévu.
Mais tout cela, s'effondrera en 2 secondes lors de mon approche sur le terrain de Chartres. En fait, nous avions fait toute la branche depuis St Cyr à 1500ft ; ce qui fait que lors de mon approche pour aller chercher la verticale, j'ai littéralement coupé le circuit vent arrière de potentiels aéronefs en tour de piste, au lieu de monter d'environ 400ft.
La honte sur moi !

Et là, tout s’enchaîne, d'une erreur, on passe rapidement à une autre. En fait, je me suis encore retrouvé en verticale terrain avec l'aérodrome pile-poil en dessous ; ce qui fait que moi, pilote à gauche, ben ... je voyais que dalle ! Du coup, impossible de repérer la chaussette pour déterminer le sens du vent et donc la piste à prendre pour atterrir ! Il m'aura fallu deux tours au-dessus de l'aérodrome et l'aide de mon instructeur pour la repérer. J'en retiendrai une leçon primordiale pour les prochaines fois : bien entourer et visualiser les emplacements des manches à air sur les cartes VAC.


L'intégration dans le circuit se passera mieux et plus "conventionnellement". On atterrit en 10 pour un complet vers les pompes. Une fois sur le terrain, on fait le plein au Kilo-Uniform.


Puis on repart par la 28, comme ça on en profitera pour longer Chartres avec un super visuel sur sa Cathédrale.
On quitte la ville par le Nord-Ouest pour suivre le cap 340, direction Dreux.
L'aerodrome LFON - Dreux Vernouillet est également en auto-info ! C'est pas aujourd'hui que je travaillerai ma communication avec les Tours !
Après une verticale du terrain, direction St Cyr et son entrée Ouest.

Et là, c'est encore un coup de stress que je vais avoir pour pas grand chose ! Cela concerne la comm tour justement... Arrivé au point d'entrée W de St-Cyr, je contacte la tour, disant que je reviens de local, etc et voici ce qu'il me dit :
- "F-BTKU, un traffic PA-28 sens opposé 1500ft QNH 1024 vers sortie Ouest, intégrez cirucuit main-droite par la vent arrière, rappelez 30s de couper les axes."
Et là, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai bloqué ! Pourtant j'ai compris tout ce qu'il disait, mais je ne savais plus par où commencer.
Encore une leçon pour la prochaine fois : noter ce que disent les tours pour faciliter le collationnement.

La fin se passera bien, on est de retour à la maison, on est plus en confiance.
Voici la vidéo de la navigation d'aujourd'hui.


Place au débriefing au parking.
Voici les points à améliorer pour les fois prochaines :
- faire un log de nav plus simple et lisible en vol
- mieux trimer l'avion pour éviter les variations d'altitudes
- mieux gérer les palonniers pour éviter les altérations de cap trop importantes
- repérer à-priori les manches à air sur les cartes VAC des terrains
- penser à la visibilité pilote en passage verticale terrain
- porter beaucoup plus attention aux messages diffusés en Auto-Info et interpréter visuellement leur signification




Et bien voilà une séance encore bien riche en enseignement et apprentissage. Et maintenant ... si j'allais me coucher ?! Je suis épuisé !

Prochaine Nav, samedi prochain - direction L'Aigle - en n'utilisant QUE des moyens de radionav.
Je sais pas pourquoi mais je sens que je vais faire chauffer les radiales de LGL !!!

3 commentaires:

  1. Je me souviens que lorsque je suis allé à Chartres, le VOR d'Epernon était un de mes points tournants. Arrivé verticale, notre cher instructeur m'a dit que je me plantais, que ce que je voyais n'étais pas le VOR mais un autre truc...

    Résultat des courses, il m'a perdu volontairement pour que ce soit plus fun...

    En tout cas profite bien!!
    ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Erwan.
    C'est vrai que notre cher instructeur est quelque peu taquin à ses heures ;o)
    Ce que je sais avec lui, c'est qu'il va essayer de te faire douter au max, même si tu es sur de toi.
    Et parfois, il faut bien l'admettre, et bien ... on se gourre !

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,
    c'est vrai que le log de nav me paraît bien chargé.
    C'est du VFR !! il faut regarder dehors et pas passer son temps à alterner entre la carte, déchiffrer le log, les paramètres, la tenue machine, la sécurité !! on ne s'en sort plus.
    une ligne par "leg" ou branche, peut être une de plus si elle est longue.
    Route / (distance) / Temps / Altitude de vol / Radio (RadioNav)
    avec quelques butées VOR afin de s'assurer qu'on est bien au point que l'on dit être. Evidemment la butée VOR se fait au niveau d'une ville distinctive, croisement de lignes H.Tension avec autre chose etc....

    L'étude de la carte VAC est primordiale AVANT le vol :
    Atis ou pas Atis /
    A/A ou tour (y a t il du contrôle aujourd'hui ??) les pompes dispo en carburant
    où se trouve la manche à air (merci Google Earth), sens des pistes, chemin du tour de piste (surtout à Chartres où c'est assez Rock en Roll), puis Altitude du TdP !

    Pour ce qui est de prendre des notes pour collationner, je ne suis pas d'accord. le temps que tu écrives, tu ne regardes pas dehors, tu auras oublier la moitié des renseignements car concentrer à écrire le début de phrase. Il faut juste avoir l'habitude, s'entraîner au sol, savoir ce à quoi t'attendre de la part de l'ATC.

    Good luck pour l'Aigle

    RépondreSupprimer